cover_I  

Les Enquêtes de Cawèlêr - T1 La Pendue d'Outremeuse

- Un petit chat ? 
- Oui, un petit chat mais un petit chat qui parle. C'est étonnant non ? De plus, il parle moitié français, moitié wallon. Malheureusement, je suis le seul à l'entendre. Mais surtout, il est doté de pouvoirs paranormaux : il sait hypnotiser les gens, il a des visions... C'est vraiment inhabituel ! Vous aurez du mal à le croire mais il a horreur de la nourriture spécialisée. Il mange comme vous et moi : de la choucroute, de la salade liégeoise, des harengs au vinaigre et que sais-je encore. Malheureusement, il lui reste quelques sales habitudes de marcou (chat mâle) dont il n'arrive pas à se débarrasser : il fait ses griffes sur tout, il drague les petites chattes et attrape les souris... 
- Son nom ? 
- Cawèlêr. C'est la contraction des mots wallons « cawe è l'êr ». Cela signifie « queue en l'air ». C'est son attitude favorite. Il est à l'aise partout ! 
- Et d'où vient-il ce petit chat ? 
- C'est une trop longue histoire pour vous la raconter ici... 
- Et vous alors, qui êtes-vous ? 
- François Boudrikêt. Je suis commissaire de police à Liège. 
- Et que diable faites-vous affublé d'un chat ? 
- Je mène des enquêtes... 
- Rossè Djudas (Traître) ! 
- Pardon, Cawèlêr. NOUS menons des enquêtes.

Les Enquêtes de Cawèlêr - T2 L'Oreille Coupée

Le commissaire François Boudrikêt et Cawèlêr, le marcou (chat mâle) télépathe, sont de retour dans un polar désopilant où les feuilles de chou se ramassent à la pelle. De Liège à Londres, nos fins limiers tenteront cette fois-ci de démasquer un serial killer particulièrement rusé.

...Avec le souci du détail qui tue et son goût pour les souris peu farouches, André-Pierre Diriken nous emmène de nouveau, pour notre plus grand plaisir, dans son univers loufoque et attachant...


Genre : Polar

Lecteurs : Jeune adulte et adulte

Auteur : André-Pierre Diriken (Un autre Belge et liégeois de surcroît !!!!!)

Éditeur : Les Éditions du Rat

Extraits :

On avait découvert le cadavre d'une femme pendu dans un amphithéâtre de l'institut d'anatomie. Tous mes collègues étaient dans la nature. Modaretch, le policier de garde avait pensé à moi "pasque j'habitais tout près". Je lui rappelai que j'étais en congé bicause les funérailles de mon grand-père. Il se confondit en excuses. 
- Toutes mes condoléances, chef, je vais appeler Goulaval. 
Je revis la tronche rétamée de l'inspecteur pèlake (chauve) après ses profuses libations. 
- C'est inutile, vieux, il n'est pas en état. Je vais aller jeter un oeil. De toute façon c'est à côté, comme tu l'as dit et j'ai des insomnies.

T1 - François et Cawèlêr

De surprise, je lâchai mon chat qui chut nonchalamment sur un chardon du champ. 
- Ouille ! Tu cherches à m'achever ou quoi ? 
- Excuse-moi, Pèpère, j'ai pas pu m'en empêcher. 
- Fous-toi de moi en plus ! 
D'un coup de patte habile, Cawèlêr transfixa le morceau d'oreille et le porta à la hauteur de ses yeux. 
- C'èst qwè c'bokèt d'tchar ? (C'est quoi ce morceau de viande ?) 
- On dirait la partie supérieure d'une oreille humaine. 
- Enfin une bonne nouvelle ! On dirait que les affaires reprennent. Tant mieux, je commençais à m'ennuyer.

T2 - François et Cawèlêr

A bout de force, Cawèlêr me dardait de ses yeux mi-clos. L'eau de mes cheveux trempés ruisselait le long de mes sourcils jusqu'à la pointe de mon appendice nasale passablement éraflé, suite à ce stupide plongeon dans la gravière. Instinctivement, je voulus prendre un mouchoir pour m'essuyer. Je ne retirai de poche de mon short qu'un carré de tissu gorgé d'eau et un bout d'oreille.                                                                                                            

Non. Pas une boucle d'oreille. Tu as bien lu ! Un bout d'oreille...

T2 - François


Description :

Quand après l'enterrement de son grand-père, le commissaire François Boudrikèt se retrouve avec un chat errant et que sa grand-mère l'oblige à s'en occuper et qu'il apprend que son grand-père a pris possession du chat et devient en quelque sorte la conscience de François, ce dernier ne sait plus où donner de la tête. Ce dernier voit déjà les surprises et les bêtises à venir. Voilà comment est née l'équipe de François et Cawèlêr, une équipe bizarre, certes mais hilarante.

Avis :

J'ai aussi eu la chance de rencontrer cet auteur belge, lui aussi à la foire du livre de Bruxelles. Une belle rencontre aussi, il m'a fallu qu'un regard et c'était parti. Je me retrouvais avec deux livres dans mon sac, ces deux livres sont magnifiques et hilarants à souhait. Un bonne histoire à la belge (je dirais même plus à la liégeoise). Un vrai plaisir à lire. Les expressions wallonnes, les petites réflexions en pieds de page... Une franche rigolade. Mais pour en rajouter, les enquêtes sont très bien ficelées, les personnages attachants... Tous ont en eux quelques petits défauts qui font rire car on en a peu de chacun en nous. Un vrai bonheur même si je m'attendais à ce que Cawèlêr soit le héros de l'histoire, j'ai été très agréablement surprise par le fait que c'était François qui nous contait ces enquêtes... Je n'attends qu'une chose pouvoir lire tout les autres... 


Photo_00005

Pour Maud, Essayer Cawèlêr c'est l'adopter.

Bon amusement.

André-Pierre


Maud...