Les Âmes Vagabondes

La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-elle la sauver ?


Genre :  Science-Fiction

Lecteurs :  Adulte et jeune adulte 

Auteur :  Stephenie Meyer (oui, celle qui a écrit "Twilight")

Éditeur :  Jean-Claude Lattès

Extraits :

"- Comment pourrai tu nous reconnaître? Tu ne sais pas nous différencier.
Il fit la moue.
- C'est juste un corps..., ai-je répété.
- Ce n'est pas vrai. Ce n'est pas le visage, mais les expressions que tu y mets; ce n'est pas la voix, c'est ce que tu dis. Ce n'est pas la plastique de ce corps, c'est ce que tu fais avec. C'est toi qui es belle. »

Ian et Gaby

– Je suis une « femme », ai-je poursuivi d’une voix lasse. J’en ai ma claque que vous m’appeliez le mille-pattes !
Jared a battu des paupières, interdit. Puis son visage s’est durci aussitôt.
– Parce que tu occupes un corps de femme ?
Wes s’est tourné vers Jared.
– Parce que j’en suis une ! ai-je rétorqué.
– Selon quels critères ?
– Les mêmes que les tiens ! Dans mon espèce, je suis celle qui porte les enfants. Ça te suffit comme critère ?
Ça l’a fait taire. Une soudaine satisfaction m’a envahie.
Bien joué ! a approuvé Mélanie. Il s’est comporté comme un goujat.
Merci.
Entre fille, il faut se serrer les coudes.

Jared, Gaby (et Mélanie)

« Tout le monde regardait la confrontation. Un grand silence est tombé dans la salle ; toute la joie de la partie envolée.
-Non, je n'ai pas fini, a repris Kyle en levant les mains dans un geste d'apaisement. Je ne crois pas que j'avais tort, mais une chose est sûre: tu m'as sauvé la vie. Je ne sais pas pourquoi, mais tu l'as fais. Alors, je te dois une vie. Je ne te tuerai donc pas et nous serons quittes.
-Pauvre crétin! a lâché Ian.
-Qui a le béguin pour le mille-pattes, frérot? Qui est le crétin ici ? »

Kyle (s'adressant à Gaby) et Ian

"Pourquoi l'amour humain me paraissait tellement plus précieux que celui de mes congénères ? Parce qu'il était exclusif, capricieux ?
Les âmes offraient leur amour sans restriction.
Avais-je besoin de relever un plus grand défi ? Cet amour humain était truffé de pièges ; il était sans règles, sans loi : il pouvait être offert sans rien exiger en retour, comme avec Jamie, ou alors obtenu, avec le temps, après de longs efforts, comme avec Ian, ou être immédiat, déchirant ou animal, comme avec Jared.
L'amour des Hommes était peut-être simplement plus fort... Était-ce là le secret ? Ces humains pouvaient haïr avec une telle ardeur... À l'autre bout du spectre, pouvaient-ils aimer avec une ardeur égale ?
Pourquoi avais-je tant besoin de cet amour ? Tout ce que je savais, à présent, c'est que l'amour que je recevais valait mille fois les risques et les souffrances qu'il m'avait coûtés. L'amour était encore plus exaltant que je ne l'imaginais.
Il était Tout."

Gaby

Il n'avait pas peur de mourir, il n'avait pas peur de vivre et il n'avait pas peur de croire.

Jamie en parlant de Walter

"-On ne sais jamais combien de temps on a devant soi,  si cela se compte en mois, en jours, en heures."

Gaby (qui reprend une phrase de Mélanie)

Cette Terre était à la fois le plus noble et le plus vil des mondes; on y trouvait les émotions les plus belles, les plus délicates, et en même temps, les pulsions les plus noires, les plus sinistres. Peut-être était-ce inévitable? Peut-être sans le Très-Bas ne pouvait-on toucher au Très-Haut?

Gaby

Cela commençait par la fin, et la fin c'était la mort.
On m'avait prévenue.

Gaby

"-Même un homme honnête peut parfois céder sous le contrainte, Gaby.
-La contrainte? a raillé une autre voix familière.
-Un couteau sous la gorge est une forme de contrainte, Jared"

Jared et Doc

-C'est un monde étrange, hein ?
Il m'a fallu quelques secondes pour articuler :
-Oui le plus étrange de tous..

Ian et Gaby

Il a haussé les sourcils, intrigué.
-Vous croyez? Alors peut-être y a-t-il un espoir, finalement, pour cette planète.
-C'est un monde étrange, ai-je murmuré, davantage pour moi-même que pour l'autre âme indigène.
Il a hoché la tête.
-Le plus étrange de tous.

Ross et Gaby

Les autres ont pris leurs aises à mesure que de la place se libérait. Peu à peu, tout le monde s'est retrouvé allongé. J'ai terminé la tête posée sur l’estomac de Jared; sa main caressait mes cheveux de temps à autre. Le visage de Jamie reposait contre ma poitrine, ses bras enroulés autour de mon cou. L'un de mes bras était passé sur ses épaules. La tête de Ian était posée sur mon ventre, il tenait mon autre main sur sa joue. Je sentais les longues jambes de Doc étendues à côté des miennes, ses pieds contre mes hanches. Doc dormait; je l'entendais ronfler. Je crois même qu'une partie du corps de Kyle me touchait.

Gaby après le sauvetage de Jamie

Des combinaisons gagnantes sont peu à peu apparues dans les équipes : Jared et Kyle ensemble ; ou Jared avec Ian... Jared semblait ne pouvoir être mis en échec, jusqu'à ce que je voie les deux frères jouer ensemble...
Au début, il y avait une certaine gêne, en particulier pour Ian, d'être partenaires, mais au bout d'un moment, ils ont retrouvé leurs marques - de vieux réflexes de jeu acquis bien avant que je ne débarque sur cette planète.
Kyle savait ce que Ian allait faire avant qu'il esquisse le moindre geste, et inversement. Sans avoir besoin de parler, ces deux-là se disaient tout sur le terrain. Même lorsque Jared choisissaient tous les meilleurs joueurs - Brandt, Andy, Wes, Aaron, Lily et Maggie dans les buts -, l'équipe de Kyle et Ian était victorieuse.

Gaby pendant les match de foot


Description :

Quand Mélanie se fait prendre par les Traqueurs pour sauver son frère, elle est loin d'imaginer qu'elle allait se lier d'amitié avec l'âme qui se retrouve en elle. Ni que celle-ci va se découvrir plus humaine que certain humain. Alors qu'elles partent toutes deux pour le désert afin de retrouver Jamie et Jared, elles sont loin d'imaginer que ceux qu'elles aiment ne reconnaissent plus Mel mais seulement un parasite. Jusqu'à ce que Gaby fasse entendre sa voix et soit entendue. Car n'est-elle pas aussi différente dans sa société que ces humains dans leur monde ? Une belle dédicaces de la par de l'auteur : "A ma mère, Candy, qui m'a appris que dans chaque histoire, c'est toujours l'histoire d'amour le plus important"

Avis :

Cette histoire n'est pas comme toutes les science-fictions qu'on connaît, elle a un sens profond. Elle montre les problèmes de notre société, des sentiments qui étaient inconnus, de l'amour bien sûr, des guerres, la survie, la compassion... C'est un livre qui est vraiment superbe et énormément éloigné des "Twilight" dont je commençais à en avoir marre. L'histoire est quelque fois compliquée à suivre avec les conversations intérieur avec Mel et les vraies conversations. Parfois il y a aussi beaucoup de textes descriptifs qui coupent l'action. Mais malgré cela c'est vraiment un livre super. L'auteur avait laissé entendre qu'il y aurait un deuxième tome qui portera le titre "Les Traqueurs". A suivre...

Maud...